fouet

Le fouet

fouet

Le bon geste

fouet

Le bon geste

Le fouet est l’un des ustensiles de cuisine les plus anciens et répandus : aussi simple et utile que pratique et ingénieux. On le trouve dans le tiroir des chefs comme dans celui de nos grand-mères. Son histoire est celle d’un tour de main fondateur de nombreuses recettes. Sans lui, pas d’émulsions, pas de roux.

Le fouet se transmet en même temps qu’une longue tradition de recettes et la façon de s’en servir. Il est le résultat de la rencontre entre le geste de fouetter et l’idée lumineuse de faire entrer un maximum d’air dans la préparation ou de l’agiter de façon à lisser un mélange. C'est souvent le premier geste culinaire que les enfants aiment apprendre.

En cadence

Avec un bon sens du rythme, le fouet est le secret de fabrication de toutes sortes de recettes aériennes. Il bat omelettes et sabayons, émulsionne vinaigrettes et mayonnaises, monte blancs en neige et chantilly. Il lie sauces salées, ganaches, ou crèmes pâtissières, garantit pâtes à crêpes et béchamel sans grumeaux. Ce geste de battre est facile, vite appris, ludique et joyeux. Il y a de la magie dans cet ustensile qui fait découvrir et ressentir instantanément le plaisir de cuisiner.

En pratique

Pour bien faire, le fouet est doté d’un manche pas trop épais (2,5cm) pour une bonne prise en main. Pas trop long (28 cm) pour s’adapter à tous les contenants. Pas moins de 10 fils en ballon, assez arrondis pour aérer le mélange, assez souples pour vibrer et sonner juste contre la paroi du bol, avec assez de ressort pour être efficaces.

Le fouet engramme dans la mémoire un geste essentiel en cuisine. Les plus rigides, longs et à gros manches, conviennent mieux pour les pâtes épaisses. Ils demandent un effort plus violent et ont été avantageusement remplacés par la mécanique.

Pour la petite histoire

Le fouet a d'abord été un simple bouquet de branchettes de pommier ou de pêcher. Puis un petit génie inconnu a eu l’idée de relier les brins de son fouet en osier et de les tordre en ballon pour les rattacher à un manche. En métal depuis le milieu du 19ème siècle, il est désormais en acier inoxydable ou en silicone. Beaucoup de gourmets avouent leur préférence pour le métal qui sonne mieux et bat plus fort. S’emparer du fouet de cuisine pour battre des œufs ou de la crème, entendre ses branches résonner dans le bol, trouver le bon rythme pour lisser ou émulsionner est un petit bonheur à la portée de chacun.

Un petit coup de fouetLe fouet est le secret de toutes les recettes aériennes que l'on peut choisir de monter à la main, au fouet, ou avec un batteur électrique. Les mouvements du poignet doivent être vifs jusqu'à ce que le mélange commence à épaissir. De grands battements plus amples y feront entrer autant d'air qu'il le faudra pour le rendre plus onctueux ou l'émulsionner.

L’anecdote

 

Quand une recette de chef indique d'utiliser une girafe, il s'agit du fouet électrique ou du mixer plongeant, avec sa petite tête équipée de lames et emmanchée sur un long cou.

Liste des recettes associées à l’ustensile

Vous avez partagé un Souvenir Gourmand avec La Cité ? Retrouvez-le ici !

Vous êtes 54 à avoir partagé ce souvenir !

  • Les biscuits de Noël

    Thomas et Mélanie

  • La tarte au citron meringuée

    Isa et Anais

  • Les pâtes au saumon

    Ketura

  • Les chouquettes

    Françoise

  • La pizza

    Sami

  • Le gâteau au chocolat

    Yasmine, Elias, Lilas et Liam

  • Le fromage

    Shuai

  • Le gâteau de semoule

    Nathalie

  • Le foie gras

    Annabelle

  • Le foie gras

    Déborah et Jonathan

  • La lotte

    Marie

  • Le saumon

    Faustine

  • Le ravioli à la truffe

    Emmie

  • La quiche lorraine de maman

    Séverine

  • Balcalhau

    Andrea

  • La tartiflette

    Léa

  • La pizza

    Weixu

  • La bûche

    Gustave

  • Le foie gras

    Sidonie et Jean-Baptiste

  • Les tagliatelles aux Saint-Jacques

    Elise

  • Les toasts au saumon

    Maelle

  • La tarte aux pommes

    Sarah

  • La tarte aux pommes

    Maryse et Baptiste

  • Le gâteau au beurre

    Sophie

  • La tarte tatin

    Yannick

  • Le couscous

    Naima

  • Le Paris-Brest

    Christiane, Daniel, Esteban, Marco et Carole

  • Le moëlleux à la pistache

    Paula et Coralie

  • Les crêpes

    Xinjian

  • Les escargots à l'ail

    Charles

  • La nage de crevettes au curry

    Catherine

  • Le Paris Brest

    Isabelle et Jean-Francois

  • Le Saint-Honoré

    Yves

  • La mousse au chocolat

    Hugues

  • Le foie gras

    Zaoua

  • Les crêpes

    Matteo et papa

  • La tarte au citron meringuée

    Isa et Bilah

  • Les rissoles

    Alex

  • La tourte aux champignons

    Sophie, Marion, Matthieu et Marc

  • La gâteau au yaourt

    Victoria

  • Le beignet

    Ines

  • La tartelette aux fraises

    Angel

  • Les crêpes miel-noix

    Hind

  • Les huîtres

    Sabrina

  • Le foie gras

    Laure, Emmanuel et Margot

  • Les crêpes bretonnes

    Zineb

  • Les orangettes

    Caroline

  • Le cheesecake

    Matthieu

  • Le Paris Brest

    Emilie

  • La blanquette de veau

    Olivier

  • La bûche au chocolat

    Bleuenn, Tristan, Sophie et Sébastien

  • Les huîtres

    Annabelle

  • La raclette

    Franck

  • La crème pâtissière

    Celine