Lancement de la nouvelle consultation d'opérateurs

Lors de sa séance du 3 juin 2021, le Comité Syndical de la Cité de la gastronomie Paris-Rungis a approuvé le lancement de sa nouvelle consultation, en vue de l’attribution d’un contrat de concession pour la réalisation et l’exploitation de la Cité de la gastronomie Paris-Rungis et de son quartier. La publication de l’appel d’offres est effective depuis la mi-juin et consultable ici.

Fort des enseignements tirés de la précédente consultation et de la crise du Covid-19, le projet a été repensé afin de contribuer à réinventer la filière de la gastronomie de la terre à l’assiette. La première consultation a démontré que le projet était résilient et qu’il pouvait s’adapter aux attentes nouvelles des habitants d’Île-de-France ainsi qu’aux pratiques des touristes dans le futur.

Les collectivités franciliennes, la Région Île-de-France, le Département du Val-de-Marne et la Métropole du Grand Paris, déjà engagées pour l’acquisition du foncier ont décidé de soutenir le projet en investissement aux côtés de l’Etablissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre et ses communes. Cette participation permettra de mettre en place un modèle économique plus équilibré et donc plus attractif pour les candidats intéressés par la consultation.

Toutes les collectivités membres du Syndicat ont renouvelé leur engagement à poursuivre ce partenariat en faveur d’un projet ambitieux et novateur, d’une part pour répondre aux enjeux économiques et sociaux des territoires en particulier vis-à-vis des jeunes et d’autre part, pour devenir un lieu de référence pour le grand public comme pour les professionnels de la filière de gastronomie, en matière de formation et d’éducation notamment.

La Cité de la gastronomie Paris-Rungis bénéficie également du soutien de la Semmaris, société gestionnaire du Marché d’intérêt national (MIN) de Rungis.

Stéphanie Daumin, Présidente du Syndicat de la Cité, déclare : « En relançant la consultation, nous saisissons une opportunité de nous réinventer face à une situation que personne n’avait imaginée ni anticipée tout en soutenant mieux les candidats dans le contexte actuel. Le programme de la Cité a été réajusté et redimensionné avec un cahier des charges laissant plus de souplesse à la créativité des candidats. Les terrains du futur site de la Cité sont libérés, les travaux de la ligne 14 sont en cours, la requalification de la RD7 est lancée, le centre commercial Belle-Epine continue sa transformation. Nous avons mobilisé nos efforts pour réunir toutes les conditions de succès et aller de l’avant. »

Pour en savoir plus, cliquez ici.